30 Jun 2021

La LO-CAL, la plus légère de nos bières

Elle a décroché l’Or à l’European Beer Challenge 2020. La LO-CAL, la version « light » de Thirsty Fox et la première de ce type jamais produite à Maurice, est déjà très populaire. Septième bière de la gamme, elle a été lancée à la veille de la Fête Nationale, deux ans jour pour jour après le lancement de la marque et à un moment où la valorisation de la production locale est plus que jamais importante.

Brassée en plein confinement 2020, la LO-CAL est un concept innovant qui vient répondre à la demande pour les bières « light ». Rafraîchissante et délicate, cette craft beer est « low » en calories et en alcool. C’est au cours de l’été 2019 que l’idée est venue aux deux brasseurs d’Oxenham, Fabien Oxenham et Jörg Finkeldey. Ils lancent une première Edition spéciale, la Lime Lite, en mars 2020. Avec un taux de 2.5% d’alcool, cette bière basse calorie aromatisée au jus de limon de Rodrigues est bien accueillie. Les essais se poursuivent alors jusqu’à la création, en début d’année 2021, de la LO-CAL.

« Everything is Low in the LO-CAL », plaisante Jorg. « Low » en taux d’alcool, en valeur nutritionnelle et en couleur, la LO-CAL affichant une robe légère, translucide et dorée. « La demande pour des boissons à plus faible teneur en alcool et en calories est une tendance mondiale. La LO-CAL vient compléter avantageusement notre gamme. Désaltérante et légère, elle est très bien adaptée au climat de Maurice et au mode de vie des Mauriciens, qui aiment bien boire leur bière au soleil », explique-t-il.

C’est la première de ce type jamais produite à Maurice. « Il est très difficile de produire une bière sans alcool à Maurice. Créer une bière avec moins de 3% d’ABV (Alcohol Beverage Volume), tout en conservant toute la saveur présente dans une bière standard, a été extrêmement satisfaisant », ajoute le CEO, Brian Oxenham. « Nous sommes heureux d’avoir pu développer un produit original pour notre marché local. En ces temps de fermeture des frontières, il est important pour nous d’exprimer notre engagement envers le Made in Moris ».

En introduisant la « craft beer » sur le marché, Oxenham Craft Brewery avait pour objectif de créer pour le public mauricien « une autre expérience de la bière ». Produite en petite quantité, à partir d’un choix varié de malt et de houblon, ce type de bière est brassé pendant plus longtemps qu’une bière classique, dans une cuve semi-automatique, ce qui permet au brasseur d’ajuster constamment le goût tout en donnant de la stabilité au produit. La gamme Thirsty Fox est composée de sept bières : Lager, Weiss, Pale Ale, Amber Ale, Raspberry, Strong Lager et LO-CAL. De temps à autre, les brasseurs s’amusent à créer des Editions Spéciales.

En deux ans d’existence, la Thirsty Fox a déjà décroché les honneurs à l’Asia Beer Challenge (Hong Kong) et à l’European Beer Challenge (Londres), les concours les plus prestigieux en matière de bière. La Amber a tout pour plaire au marché asiatique : le jury lui a remis une Médaille d’Or, qui vient s’ajouter à la Médaille de bronze décrochée en 2019 à l’African Beer Cup. La Lager a obtenu la Médaille d’argent devant ce même panel. « Cette reconnaissance sur deux continents, dans des marchés au profil très différent, nous donne du courage et nous conforte dans notre conviction : quand on fait quelque chose avec passion, on en récolte toujours les fruits, déclare Jörg Finkeldey.

Questions à Jörg Finkeldey, Maître Brasseur :

Au goût, de quelle bière se rapproche la LO-CAL?

Au goût, elle se rapproche de la Saison, que nous produisons entre juillet et septembre. Nous utilisons la même levure belge, qui se dissout facilement et donne une bière sèche permettant d’obtenir un taux réduit de calorie.

En quoi est-elle différente des autres bières?

Elle est radicalement différente, mais le processus est le même que pour les autres bières. Nous utilisons les meilleurs malts de blé importé et les meilleurs houblons nobles d’Allemagne et des États-Unis. Pour produire une boisson alcoolisée à base de malt, nous utilisons la levure de bière qui va transformer les sucres en alcool. Le secret du « low » est en somme la levure. Les amateurs de bière peuvent être déstabilisés par sa légèreté, mais il faut qu’il la découvre avec un esprit ouvert et beaucoup de curiosité.

Comment est-elle produite ? Est-elle… diluée ?

Pas du tout, la dilution n’est pas la méthode. Notre philosophie est de préserver toute la pureté et l’authenticité du produit. La complexité d’un tel produit réside dans le fait que lorsque vous réduisez le taux d’alcool, qui apporte les saveurs et arômes, la bière risque de perdre son caractère. Pour garder toute la subtilité des saveurs et des arômes, nous devons jouer avec la levure, le houblon et le processus de fermentation, et rechercher cet équilibre qui donnera un résultat agréable au goût. Comme les calories sont omniprésentes dans l’alcool, elles sont automatiquement plus faibles du fait de la teneur en alcool plus faible. C’est un processus de 10 à 12 semaines, de la naissance à la maturation, dont chaque étape doit être minutieusement suivie !

As-tu aimé cet article ?

Donne-le une note

Articles les plus récents

Le gin, toujours « in »

Le gin redevient tendance grâce au travail raffiné des distillateurs et l’originalité de leurs recettes. Découverte des marques qu’offre Le Connoisseur avec notre sommelier Mervin.

En savoir plus

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Abonnez-vous à notre newsletter