02 Dec 2021

Amélie Audibert : « Un bon vin, c’est comme du velours… »

Parle-nous d’abord de ta relation au vin…

Le vin fait partie de mon histoire personnelle. J’ai grandi en écoutant mes parents raconter leurs dégustations en Bourgogne, à Bordeaux…. Dans ma famille, l’amour du vin se transmet de génération en génération. Et dans les caves de mon père et avant lui mon grand-père, il y avait toujours une bouteille de l’année de naissance de chaque enfant de la famille, qu’ils débouchaient à la première communion ou pour un anniversaire spécial. Une tradition qui ne plaisait pas toujours à ceux qui n’étaient pas nés l’année d’un grand cru… J’ai donc eu la chance de boire de grands millésimes, et je sais reconnaître un bon vin.

C’est quoi pour toi un bon vin ?

Un vin qui te fait l’effet d’une crème. Un vin velours, qui reste long en bouche. Un vin dont tu peux deviner le cépage. Pour moi, ce sera plutôt un rouge. Je ne suis pas une grande fan de vin blanc mais j’aime les vins blancs de qualité comme le Meursault et le Chassage-Montrachet, de grands Chardonnay de Bourgogne. En vin rouge, j’aime tout, aussi bien un bon pinot noir de Bourgogne qu’un bon Bordeaux.

As-tu comme ton père et grand-père, toi aussi une cave ?

Investir dans de grands vins de garde, les collectionner… ce n’est pas pour moi. Avec mon époux, nous avons cultivé différemment notre passion du vin. Nous n’avions pas de cave mais un Club de Vin. Tous les deux mois, nous nous réunissions avec des amis pour des soirées accord mets-vin que nous imaginions nous-mêmes. Je me souviens par exemple d’un diner que j’avais entièrement imaginé autour du merlot. Le vin nous a fait voyager aussi : Afrique du Sud, Argentine et Pérou, et tous les vignobles possibles de France. J’ai un souvenir exceptionnel d’une dégustation en pleine nuit dans les catacombes, à Saint-Emilion ! Un couple ami, propriétaire du Château Pavie, un grand domaine de St Emilion, nous y avait amené pour déguster un Château d’Yquem 1996, un des meilleurs vins de dessert que je connaisse.

Ton abonnement à la Quarterly Box n’a pas pour but d’alimenter une cave.
Quel est-il ?

J’ai tout simplement pas le temps de me rendre en boutique pour acheter mon vin. Et je trouve tout à fait commode de confier ce rôle à quelqu’un qui en a le talent. La QB convient donc à mes besoins pratiques : lorsque je reçois ou que je suis invitée à dîner, je suis sûre d’avoir toujours sous la main un vin de qualité. Ces vins ont toujours un excellent rapport qualité-prix, et un petit côté exclusif et rare qui rend intéressante la conversation au dîner. Mais j’aime aussi la découverte qu’elle permet. C’est grâce à la QB que j’ai appris à aimer les vins du Nouveau Monde, d’Argentine plus précisément. Et aujourd’hui, il y en a deux, excellents, qui comptent parmi mes préférés : Broquel, un Malbec de Trapiche, et Aguaribay, un Malbec également, de la Compagnie Baron de Rothschild. Ce sont des vins racés et élégants, puissants mais équilibrés. Et bien sûr, c’est un moment de bonheur que d’aller prendre livraison de sa boite en boutique et de découvrir ce que la QB nous réserve.

Il t’est déjà arrivé d’être déçue ?

Jamais. Je ne sais pas toujours comment le sommelier fait son choix, mais il est toujours réussi. Il y a un bon mix de vins de différentes provenances, et une dominante en rouge, ce qui me convient tout à fait. Il m’est arrivé une seule fois qu’une bouteille reste plusieurs mois dans mon frigo : un Gewurztraminer en Magnum. Pour le servir, il me fallait réunir 25 fans de vin doux dans une soirée, et c’était un peu compliqué. En revanche, les Magnum rouge, ça je dis oui ! J’espère que Le Connoisseur me fera de bonnes surprises à l’avenir…

As-tu aimé cet article ?

Donne-le une note

Articles les plus récents

Principes de base pour des accords réussis

Qu’est-ce qui fait un bon accord mets et vins ? L’équilibre entre le goût d’un vin et les ingrédients du plat. Même si l’accord des saveurs est une science complexe, tout le monde peut apprendre quelques principes de base.

En savoir plus

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Abonnez-vous à notre newsletter