Oxenham Saxenburg
27 May 2021

Un vin, un domaine : le Pinotage Private Collection, de Saxenburg

Un domaine jeune, mais réputé

En 1989, la famille Bührer décide de quitter le confort de sa vie en Suisse pour vivre une ambition : produire l’un des meilleurs shiraz d’Afrique du Sud. Grâce à un courage et une persévérance remarquables, et le grand talent de Dirk van Zyl, le vigneron du domaine, ils ont dépassé aujourd’hui leur objectif, créant trois collections et un MCC reconnus parmi les meilleurs du pays.

Site de l’une des plus anciennes fermes d’Afrique du Sud, datant de 1693, Saxenburg Wine Estate s’étend à flanc de montage à l’extrême sud de la région viticole de Stellenbosch. Les vents frais auxquels est exposé le vignoble atténue la forte chaleur des étés du Cap, ce qui favorise un temps de maturation long et donne des fruits plein de couleurs et de saveurs.

Le domaine compte, parmi les nombreuses reconnaissances décrochées par ses vins, l’honneur d’avoir été le premier d’Afrique du Sud à figurer dans le Wine Spectator 100, avec le Private Collection Shiraz 1993.

Un Pinotage à déguster

Ecoutons les conseils du chroniqueur Michael Olivier, grand connaisseur des vins sud-africains, et optons pour le Pinotage Private Collection de Saxenburg 2017. Des fruits classiques, des baies rouges et des cerises composent le Pinot et des mûres et de baies des bois le Cinsaut, les deux variétés de l’assemblage.

Dès l’entrée en bouche, l’acidité de fruits frais se prolonge. Ce vin a un excellent corps et une bonne teneur en fruit en milieu de bouche, soutenue par des notes de chêne, de vanille et d’épices. Il se déguste jeune, mais un an ou deux de garde au frais le bonifieront.

Le Saxenburg Private Collection Pinotage 2017 n’est pas un vin de soif, il est fait pour être dégusté en douceur. Mis au frais quelques minutes avant le service, il sera mieux apprécié. C’est un vin chic qui aime les plats épicés.

Epices, pois chiches et lait de coco

Pour accompagner le Pinotage Private Collection de Saxenburg 2017, Michael Olivier suggère, sur la page de Saxenburg, un plat végétarien, le curry de pois chiches et de gingembre. Ca tombe bien : il a tout pour plaire au palais mauricien, c’est un plat économique, bienvenu par les temps qui courent, et il convient aux petites fraicheurs du début d’hiver.

Il recommande la recette de Dianne Bibby, bloggeuse culinaire et auteur à succès de Johanessburg. Bibby’s Kitchen met à l’honneur une cuisine exotique et vivante, fortement influencée par le Moyen-Orient, des recettes végétariennes et végétaliennes, mais aussi des plats sud-africains contemporains, sans oublier de belles pâtisseries.

Epices Pois Chiches

Recette :

  • 1 oignon rouge, coupé en petits dés
  • 4cm de gingembre, râpé
  • 5ml (1 cuillère à café) cumin moulu
  • 10ml (2 cuillères à café) coriandre moulue
  • 5ml (1 cuillère à café) curcuma moulu
  • 2.5ml (1/2 cuillère à café) flocons de piment rouge séché
  • 400g de tomates hachées en boîte
  • 375 ml (1 1/2 tasse) de bouillon de légumes
  • 400g de lait de coco en boîte
  • 3 feuilles de laurier
  • 2 boîtes de 400 g de pois chiches, rincés et égouttés
  • 400 g de haricots beurre en boîte, rincés et égouttés
  • 200 g de jeunes épinards, rincés
  • sel et poivre noir fraîchement moulu
  • 250 ml (1 tasse) de yaourt à la noix de coco

Dans l’huile d’olive, faire revenir l’oignon, puis l’ail et le gingembre. Ajouter toutes les épices sèches, y compris le piment, et faire cuire pendant une minute ou deux. Ajouter les tomates, le bouillon, le lait de coco et les feuilles de laurier. Remuer doucement, porter à ébullition, puis couvrir et laissez mijoter pendant 30 minutes. Ajouter les pois chiches et les gros pois, puis laisser cuire pendant 10 minutes supplémentaires. Ajouter la moitié des épinards, laissez-les fondre avant d’ajouter le reste. Assaisonner légèrement de sel et de poivre noir fraîchement moulu, puis faites chauffer. Ajoutez à la fin quelques cuillères de yaourt.

Le curry de pois chiches au gingembre et au curcuma de Diane est sain et copieux. Comme pour la plupart des ragoûts et des currys, la complexité des saveurs mûrit pendant la nuit, et le piquant s’atténuera avec la touche de lait de coco, dit la bloggeuse, qui conseille de le préparer la veille et de l’accompagner de « naans ».

Pour en savoir plus : https://www.bibbyskitchenat36.com/ginger-and-turmeric-chickpea-stew/

As-tu aimé cet article ?

Donne-le une note

Articles les plus récents

Le gin, toujours « in »

Le gin redevient tendance grâce au travail raffiné des distillateurs et l’originalité de leurs recettes. Découverte des marques qu’offre Le Connoisseur avec notre sommelier Mervin.

En savoir plus

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Abonnez-vous à notre newsletter