Une cave-frigo, pour du vin toujours dispo

Une cave-frigo, pour du vin toujours dispo

Comme la Fourmi de La Fontaine, vous avez, depuis le confinement, des envies de stockage ? Pour avoir sous la main le vin qui convient, Mervin, notre sommelier, vous aide à constituer votre cave.

Distinguons d’abord le type de cave. La cave de vieillissement (ou d’oubli) est l’affaire des connaisseurs qui consacreront une pièce entière de la maison à des vins destinés à vieillir une dizaine d’années. C’est un procédé complexe. En revanche, la cave dite du jour est un frigo qui peut être facilement disposé dans le salon ou la salle à manger. Mais attention : les mêmes principes s’appliquent pour l’une et l’autre.  

  • Pas d’odeur ni de lumière. Evitez la proximité avec la cuisine. Le vin est un produit vivant, donc sensible. Les odeurs fortes peuvent migrer de l’extérieur du flacon à son contenu et influencer la texture et le goût du vin. Il est également sensible aux rayons ultraviolets. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les bouteilles sont teintées. Pensez aussi à laisser un espace d’aération autour du meuble.
     
  • On ne dérange pas un vin qui dort. Vous placerez vos vins allongés, pour que le bouchon reste toujours humecté, et de telle sorte que les étiquettes puissent être lues sans que les bouteilles soient manipulées. Une bonne idée de rangement, c’est goulot pointé vers vous, pour surveiller tout écoulement, avec un « tag », indiquant nom, millésime et cépage, accroché. Un livret de cave est aussi indispensable pour éviter tout mouvement.
     
  • Une température stable et douce. On ouvrira la porte de la cave le plus rarement possible, car les écarts de température peuvent affecter le vin.  La température moyenne d’une cave est de 12°C. Le champagne, toujours placé en haut, puis le vin blanc et en bas le rouge, la température étant toujours plus fraiche en haut.  

Dans votre cave du jour, vous disposerez des vins qui pourront être servis dans un délai d’un ou de deux ans. « Certains vins, comme le Petrus ou le Cheval Blanc, sont spécifiquement conçus pour être conservés pendant des dizaines d’années. Il faut que les tannins s’assouplissent, dans le cas des rouges, ou que l’acidité se fonde, dans le cas des blancs. Mais aujourd’hui, 90% des vins peuvent être consommés dans les jours qui suivent leur achat, à condition de carafer certains vins jeunes afin de les aider à s’ouvrir », explique Mervin.

Quel budget ? 

La cave de petite taille, pour 45 bouteilles, est idéale pour commencer. Prévoyez un budget de Rs 25 000 à Rs 30 000, car un vin se conserve en deux unités à chaque fois. « Vous pouvez certes servir deux millésimes différents à un dîner, mais il y a un risque que l’un soit plus apprécié que l’autre… »  

Mervin ne vous conseillera pas des vins structurés. « On démarre toujours avec des cépages assez accessibles, Beaujolais, Gamay, Pinot Noir.  Ils sont légers, soyeux, souples. C’est une bonne façon de former son palet de dégustation. On en retrouve en Bourgogne, Sud de la France, Afrique du Sud, Nouvelle Zélande.».

Quelle sélection ?

C’est à chacun de choisir selon son plaisir, bien entendu. Les sommeliers de Le Connoisseur guideront vos choix en vous interrogeant sur vos habitudes et vos préférences. Mais Mervin a quelques pistes pour une cave équilibrée… 

  • En champagne et vin mousseux : Laurent Perrier Brut, Graham Beck Brut, Graham Beck rosé, non millésimés s’il s’agit d’une consommation rapide, et millésimés si vous comptez les garder.
     
  • En vin d’apéritif : les Chenin Blanc Anemos et Kanu, les Chardonnay boisés de Bouchard Finlayson et Hamilton Russell, et les Chardonnay non boisés et plus faciles à boire de Thelema et Sutherland.
     
  • En blanc : les Sauvignon Blanc de Southern Right, Bouchard Finlayson et Steenberg. On peut aussi ajouter quelques vins secs, un Chablis, un Sancerre, un Riesling, un Bordeaux de chez Duboscq. Et pour finir, un vin liquoreux, un Sauternes. Pour votre plaisir personnel et afin de comparer les saveurs, vous ajouterez un ou deux des vins du Nouveau Monde.
     
  • En rouge : les Pinot Noir de Bourgogne, comme Les Ursulines de chez Boisset, un Brouilly Château de la Chaize ; le Côte du Rhône St Joseph Marandy ; les Medoc Baron de Malleret et Esprit de Preuillac ; les Saint-Emilion Montlisse et Château des Laurets. Et un Bordeaux Supérieur, Château de Camarsac. Quelques sud-africains pour varier : le Buitenverwatching Meifort, le Merlot de Steenberg, le Marianne Pinotage, Bouchard Finlayson Tête de cuvée, le Cabernet Sauvignon de Thelema.
     
  • En rosé : Aix, Perle de Roseline et Gorgeous de Graham Beck. 

Voilà une belle cave bien garnie. Qui vous permettra même d’être plus généreuse que la Fourmi de la fable si une Cigale vient frapper à votre porte…

blog comments powered by Disqus