Ma première « Quarterly Box »

Ma première « Quarterly Box »

Rajeev Ruttun a rejoint l’équipe des cinq sommeliers d’Oxenham après une longue carrière dans l’hôtellerie et sur un bateau de croisière. Depuis février 2019, il a la responsabilité de la boutique Le Connoisseur de Phoenix. Le jeune sommelier découvre avec délice un aspect du métier qu’il n’avait pas encore eu l’occasion d’explorer : accompagner un client dans la constitution de sa cave. 

En ce matin de juin, Rajeev s’affaire à la préparation de la Quarterly Box que proposera Le Connoisseur en juillet. Cette boîte trimestrielle, qui contient une sélection de six vins, est une façon de faire voyager l’amateur de vin. Pour le sommelier, c’est aussi un moyen de raconter sa propre histoire. Bien sûr, tous les sommeliers d’Oxenham contribueront à cette sélection, car elle doit refléter les goûts de l’ensemble de la clientèle.  Mais Rajeev a déjà une idée des « valeurs sûres » qu’il suggèrera à l’équipe. 

L’oeil pétillant, il dit avoir choisi le Graham Beck rosé millésimé 2013 de Stellenbosch, un vin mousseux méthode champenoise. « C’est une édition limitée, un cépage Chardonnay et Pinot Noir. Ses bulles fines sont très agréables en bouche », dit Rajeev. Le choix de Rajeev est aussi stratégique : juillet est un moment où il faut prendre des forces pour attaquer le reste de l’année. « On doit se faire plaisir, se donner du courage. Six mois de travail, c’est une bonne occasion de célébrer ! » A deux mois de son mariage, Rajeev avoue qu’il est un peu romantique : c’est cette « édition limitée » qu’il a choisie il y a quatre ans pour marquer un moment spécial. « Ma fiancée et moi avons fait notre premier sundowner sur la plage avec ce Graham Beck, accompagné de macarons... », dit-il.

En rouge, il a opté pour le Villa Bel Air, un Bordeaux de la région de Graves. La touche de cabernet sauvignon et de cabernet franc apporte à ce merlot du corps et du soyeux. Mais c’est son arôme de cassis et violette que Rajeev affectionne particulièrement. « Il me rappelle les compotes que faisait mon grand-père en mélangeant des fruits sauvages, goyave de chine et autres petites fraises des bois », dit-il. Il espère qu’il réveillera aussi pour celui qui le découvrira, le souvenir d’un moment précieux... Et les autres ? Rajeev hésite. Il a d’autres coups de cœur, mais tient à garder la surprise. Surprendre, c’est le principe de la Quarterly Box ! 

Ces vins, Rajeev les connait depuis longtemps. « Ce sont, en quelque sorte, mes classiques. Je les ai beaucoup utilisés à l’hôtel, et je recueillais toujours le même accueil positif », se souvient-il...
Jeune étudiant à l’Ecole hôtelière, il entre à l’âge de 18 ans à l’hôtel Beachcomber Paradis, où son père est agent de sécurité. Très tôt, son goût pour la sommellerie s’affirme. A l’ouverture du St Regis, lorsque le Sommelier Vikram Sundhoo, l’un des meilleurs de Maurice, lui propose d’être son assistant, il accepte et apprend le métier pendant quatre ans. En 2014, c’est en tant que sommelier qu’il embarque sur le bateau de croisière américain Celebrity, où sa fiancée, alors sous-chef, travaille déjà. « J’ai découvert une toute autre gamme de vins, du Nouveau monde. Et des clients ayant des goûts très différents de ceux des Européens ». Il apprend à gérer les volumes, à faire réquisition et stockage, à animer des événements, et renforce ses connaissances grâce aux formations données aux sommeliers à bord.    
Après trois saisons en mer, le jeune couple décide de regagner la terre. Ils veulent une vraie vie de famille. Elle devient traiteur, lui choisit Le Connoisseur, une belle façon de mettre à profit toutes les expériences accumulées. « Je vais rencontrer les sommeliers des hôtels et les éduquer sur nos vins. Je connais leurs besoins et je sais comment m’y prendre. J’ai aussi l’occasion, ici, de continuer à animer des wine dinners et des tastings », dit-il. Mais ce qu’il préfère, c’est l’accompagnement personnalisé des clients. « Je peux prendre le temps de chercher ce qui leur convient et de mieux les connaître ». Des conversations qui promettent d’être riches au regard de l’expérience de Rajeev. 
 

blog comments powered by Disqus